TRES HOMBRES c'est

Thierry à la basse, Hervé à la batterie et Pierre à la guitare et au chant.

Thierry dit RIRI

Hasparné quelque part plus au nord mais basque d'adoption. Musicalement immergé au milieu des Caraïbes, entre Jamaïque et Cuba. Métronome des cavernes. Entretient des relations conflictuelles avec les batteurs et les guitaristes ("vous avez ENCORE accéléré !"). S'excuse. Phrase rituelle : "je crois qu'on ferait mieux de s'accorder". D'accord. A découvert avec Tres Hombres l'usage du médiator et le punk rock. Sous un masque méphistophélesque, foi rongée par le canard du doute (Stress Hombre).

Hervé dit RV The Beat

Aventurier souletin cadet s'une famille de batteurs (1/2 douzaine) . Adepte résolu du punk hard-core trash métal. Jusqu'à Tres Hombres. Entretient des relations conflictuelles avec les métronomes (Putain, pourquoi il ralentit ?) et les bassistes (Putain pourquoi tu ralentis ?). A découvert avec Tres Hombres l'usage des balais (des balais ?!?), les rythmes latinos et le reggae. S'inquiète un peu de plutôt aimer ça, finalement. Confiance en soi inébranlable (Destress Hombre).

PIERRE dit Pero Chaval, dit Pistolio Caballero 

Basque de parole (oh, hitza Hitz !). Rocker de mascarade. Guitariste sommaire façon Bobby Lapointe (Schlink/Schlonk). Chanteur caméleon au mimétisme approximatif. Tête chercheuse et organisateur de répertoire. Capable de dénicher les morceaux les plus improbables dans la musique du temps de sa jeunesse (Fin XIXème ). Pseudo théoricien confus adepte de la ligne claire. D'une mauvaise foi abyssale. Abhorre les groupes mono style en général et le rock festif en particulier (Très Sombre).